slideshow_accueil_lean_campus_A
slideshow_accueil_lean_campus_B
slideshow_accueil_lean_campus_C1
slideshow_accueil_lean_campus_D1
slideshow_accueil_lean_campus_E1
slideshow_accueil_lean_campus_F1
slideshow_accueil_lean_campus_G1
slideshow_accueil_lean_campus_H1
slideshow_accueil_lean_campus_I1
slideshow_accueil_lean_campus_J1
slideshow_accueil_lean_campus_K1
slideshow_accueil_lean_campus_L1
slideshow_accueil_lean_campus_M1
slideshow_accueil_lean_campus_N1
slideshow_accueil_lean_campus_O1
slideshow_accueil_lean_campus_P1
slideshow_accueil_lean_campus_Q
slideshow_accueil_lean_campus_R

Les indispensables du Lean

Lean Campus vous forme aux outils indispensables du Lean par la pratique.


Pour qui ?

Pour tous ceux qui veulent pratiquer le Lean sur le terrain et obtenir des résultats tangibles, personnels des services méthodes, amélioration continue, managers qui veulent entrainer leurs équipes dans la démarche Lean.


Prérequis :

Etre un manager opérationnel pratiquant le Lean ou souhaitant le faire (débutants).

Vouloir pratiquer concrètement dans son activité de tous les jours le "Genchi Genbutsu" = Aller voir sur le terrain le lieu réel et constater les faits réels.

Accepter de remettre en cause ses savoirs, sa façon d'utiliser des outils qui paraissent "basiques" mais ne le sont pas.


Objectifs :

A l'issue de la formation aux indispensables du Lean vous serez expert :

  • Des outils indispensables du Lean,
  • De la pratique concrète d'outils qui apportent des résultats tangibles et immédiats.


Programme :

A l'issue de la formation aux indispensables du Lean vous connaîtrez :

  • Les trois catégories de mouvements,
  • Les sept formes de gaspillages et les moyens de les détecter,
  • Le A3 PDCA de projet,
  • Les sept outils de base de la qualité,
  • Le rendement opérationnel,
  • Les six formes de pertes machine,

A l'issue de la formation vous saurez :

  • Améliorer la productivité d'un poste de travail :
    • en éliminant les mouvements rouges non productifs et en privilégiant les mouvements verts à valeur ajoutée,
    • en favorisant les économies de mouvements,
    • en disposant corectement un poste de travail,
    • en favorisant la disponibilité des mains de l'opérateur,
  • Détecter à coup sûr et éradiquer les 7 formes de gaspillages,
  • Utiliser le A3 PDCA de projet pour montrer et convaincre des bénéfices de vos propositions d'améliorations et plans d'actions,
  • Utiliser les 7 outils de base de la qualité pour analyser et résoudre définitivement des problèmes simples,
  • Utiliser le rendement opérationnel comme outil de pilotage instantané de l'atelier et base de résolution de problèmes en maintenance,
  • Utiliser les 6 formes de pertes machines pour résoudre les problèmes de productivité de votre atelier, et vous focaliser sur les points essentiels.

Organisation en formation intra :formation les indispensables du lean / lean campus

En 2 jours dans un atelier de votre entreprise.

  • Alternance formation / pratique immédiate,
  • Jeux de découverte,
  • Vidéos et exercices d'apprentissage,
  • Mise en pratique sur le terrain.

NOUVEAU !

En 10 modules d'une demi-journée, tous les 15 jours sur 6 mois, en formation intra ou inter. Demandez-nous la plaquette de présentation en utilisant le formulaire de contact en page d'accueil.

 

Les plus de cette formation :

  • Formation concrète sur le terrain avec utilisation par les apprenants des outils transmis et obtention de résultats tangibles.
  • Les économies immédiatement réalisées en qualité par la suppression des rebuts, en productivité, en m² de surfaces, en temps machines compensent plusieurs fois les coûts internes de la formation.
  • Programme pouvant être décliné en inter-sites ou inter-entreprises.

Témoignages :

Rexor fait appel aux formation lean manufacturing de lean campus  Michel Malcheaux, responsable Métallisation Découpe, REXOR, Paladru.

Le A3 PDCA de projets nous a démontré qu’en posant et écrivant les faits relevés (temps détaillés de chaque étape de production), la mise en place du SMED sur une thématique révélée et non sur thématique que l’on pensait idéale pour ce genre d’outil, serait beaucoup plus porteuse. Le résultat est flagrant : d’un gain espéré de 1h00 sur 5h00 de modification machine (en deux fois), nous travaillons maintenant sur 40h00 de changement de bobines par semaine.